Ma ville de demain (2014)

Réalisée par la Chaire Immobilier et Développement Durable, sous la direction du Professeur Ingrid Nappi-Choulet, cette nouvelle enquête révèle la manière dont 1000 étudiants français post-bac imaginent vivre et travailler dans la ville de demain. L’enquête a été menée en ligne par Harris Interactive du 25 juin au 10 juillet 2014.

Cette enquête révèle un paradoxe intéressant, à même d’interpeler les acteurs publics mais aussi, indirectement, les entreprises : si les grandes métropoles mondiales conservent leur attractivité auprès des étudiants, ces derniers sont massivement préoccupés par les enjeux environnementaux et sont en quête de lieux de vie où calme, espace et verdure sont préservés… Ce qui, à l’heure actuelle, n’est pas toujours le cas dans les villes de dimension mondiale.

- Paris est la ville française rêvée de 15 % des étudiants, New-York et Londres les villes étrangères rêvées de respectivement 11 % et 9 % d’entre eux.

- Mais 54 % pourraient refuser une offre d’emploi dans une ville si l’air y est de mauvaise qualité...

- Et 76 % se montrent préoccupés par les pics de pollution de l’air.

- A leurs yeux, une ville intelligente est davantage une ville durable (à 62%) qu’une ville ultra-connectée (à 19 %).