Podcasts

Les mots de l'Immo

Décryptons l'Immo - une émission conçue et réalisée par les étudiants et les mécènes de la Chaire immobilier et développement durable.

Depuis 2020, la Chaire Immobilier et Développement durable propose une émission de podcasts radio qui vulgarisent certaines thématiques et sujets d'actualité dans le monde de l'immobilier avec, à chaque émission, un invité plateau spécialiste du sujet abordé.


Les émissions sont préparées par les étudiants, en lien avec l'équipe de la Chaire, et cela constitue le sujet de leurs recherches dans le cadre du séminaire d'application (séminaire de recherche).


Pour la première saison, dix émissions ont été diffusées sur Radio.Immo et leurs podcasts sont disponibles en ligne (voir ci-dessous).

Ces émissions sont réalisées avec le soutien des partenaires de la Chaire.


Venez décrypter l'immobilier avec les étudiants et l'équipe de la Chaire !


La saison 2 est en préparation et sera disponible avant l'été 2022 !

SAISON 1

1.Le flex-office

Invité : Frédéric Miquel

DRH et Directeur associé chez Kardham


Etudiantes : Imane Bardach et Marthe Ferret

Qu’entend-on par "flex-office" ? Quand est-il apparu et dans quelles mesures ?

Pourquoi le flex-office, nouveau mode de travail en expansion, soulève-t-il des interrogations ?

Que pensent les employés de bureau de ce mode de travail ?


Autant de questions abordées par Ingrid Nappi, Frédéric Miquel et les étudiants de la Chaire Immobilier et Développement durable dans ce podcast de "Des chiffres et des mots, déchiffrez l'immo" !


A (ré)écouter en cliquant ici !

2. L'habitat solidaire

Invité : Philippe Pelletier

Président de Seqens Solidarités


Etudiants : Léa Couturier et Vincent Amestoy

De plus en plus de français sont en situation de fragilité face au logement, ou bien même un grand nombre de personnes sont mal-logées.

On parle beaucoup d’habitat solidaire, d’habitat abordable ou encore d’habitat social mais quelles sont, en réalité, les différences entre ces différents types de logement ?


Un certain nombre d’acteurs du logement solidaire, social ou abordable œuvrent chaque jour pour proposer des solutions à ces personnes en grande difficulté : comment procéder alors pour concilier habitat solidaire et rentabilité ?


Voici les deux grandes questions abordées par Ingrid Nappi, Philippe Pelletier et les étudiants de la Chaire Immobilier et Développement durable dans ce podcast de "Des chiffres et des mots, déchiffrez l'immo" !


A (ré)écouter en cliquant ici !

3. Les smart datas

Invité : Xavier Pican

Avocat à la Cour, Partner du cabinet Osborne Clarke


Etudiants : Benjamin Cucurella, Agathe Morel et Clément Ramis

Aujourd’hui, la Data, la donnée, est au coeur de tous les enjeux économiques et sociétaux, d’où la multiplication des termes : "Big Data", "Open Data", "Smart Data"… Mais de quelle data parle-t-on exactement ? La Smart Data repose sur une analyse de données à la source de manière à prendre des décisions rapidement (traditionnellement, les données sont collectées puis placées dans une base de données, ce qui rend les données souvent obsolètes au moment de la prise de décision). Ainsi, cette donnée est dite “smart”, “intelligente”, car elle est pertinente en soi, mais également car elle est le résultat d’une décision intelligente car produite par des “Smartthings”, des objets, capteurs intelligents.


Et si on parle de Data, on ne peut pas s’empêcher de parler des pionniers du domaine, les célèbres « GAFAM » (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) qu’on ne présente même plus.


Les GAFAM peuvent ils jouer un rôle majeur au sein du secteur immobilier, et remplacer un jour les acteurs traditionnels du secteur ?

Quels risques sont associés à l’émergence des GAFAM, pour les collectivités comme pour les acteurs historiques et comment s’en prémunir ?


Autant de questions abordées par Ingrid Nappi, Xavier Pican et les étudiants de la Chaire Immobilier et Développement durable dans ce podcast de "Des chiffres et des mots, déchiffrez l'immo" !


A (ré)écouter en cliquant ici !

4. E+C-

Invité : Jean-Christophe Visier

Directeur de la Prospective du CSTB

(Centre Scientifique et Technique du Bâtiment)


Etudiants : Nikolaos Barekas, Raphaël Benayoun et Quentin David

Qu'est-ce-que l'expérimentation E+C- ? Pour quelle raison parle-t-on d'énergie positive et de carbone négatif ?

E+C- est une expérimentation mise en place par l'Etat en étroite collaboration avec les acteurs du secteur du bâtiment sur près de 1000 bâtiments construits.

C'est un ensemble de règles concernant la construction d'un bâtiment neuf, visant à réduire l'impact carbone et énergétique du secteur du bâtiment.


Alors, en quoi cette règlementation E+C- va-t-elle aider à réduire l'impact du bâtiment sur le changement climatique ?

E+C- est une expérimentation sur des constructions neuves mais cela ne représente qu'1 % du parc immobilier chaque année : comment faire alors pour que l'impact de nos logements déjà existant soit moindre sur le changement climatique ?


Autant de questions abordées par Ingrid Nappi, Jean-Christophe Visier et les étudiants de la Chaire Immobilier et Développement durable dans ce podcast de "Des chiffres et des mots, déchiffrez l'immo" !


A (ré)écouter en cliquant ici !

5. Les SCPI

Invité : Eric Cosserat

Président du Groupe Perial


Etudiants : Nikolaos Barekas, Raphaël Benayoun et Quentin David

La SCPI, Société Civile de Placement Immobilier, est un produit d’épargne qui séduit chaque année de très nombreux ménages car il promet des rendements honorables, de l’ordre de 4 à 5 % par an, tout en ayant une volatilité et donc des risques limités. Cela permet d’avoir des revenus complémentaires en investissant dans un parc immobilier et non dans un bien précis.


Les SCPI sont gérées par sociétés de gestion, telles que Perial.

Elles vont collecter des fonds auprès d'investisseurs puis achèteront des actifs qui vont alors rentrer dans les statuts de la SCPI.

Les SCPI sont également communément appelées « Pierre papier ».


Plusieurs questions se posent au sujet des SCPI , parmi lesquelles : si l'on doit investir, préfère-t-on investir directement ou par le biais d'une SCPI ? Compte-tenu de la crise actuelle, l'immobilier peut-il constituer une valeur refuge et souhaite-t-on alors investir dans de la pierre papier ?


Ingrid Nappi, Eric Cosserat et les étudiants de la Chaire Immobilier et Développement durable vous donnent des éléments de réponse dans ce podcast de "Des chiffres et des mots, déchiffrez l'immo" !


A (ré)écouter en cliquant ici !

6. 365 000

Invité : Grigor Hadjiev

Head of Special Projects chez Allianz Real Estate


Etudiants : Yassine Ben Moussa, César Bonnin et Abla El Fassi

Nous allons nous intéresser aujourd’hui à un chiffre : 365 000. Il correspond à la quantité de données uniques d’un bâtiment intelligent produite par m2 par an en moyenne. Ce chiffre est donc relié aux problématiques des Smart Buildings, ou bâtiments intelligents en français.


Un immeuble intelligent récolte, analyse et trie les informations sur l’environnement intérieur et extérieur afin de mieux répondre aux besoins des utilisateurs. Aujourd’hui, il est désormais possible de leur donner un accès aux données des parties communes pour optimiser l’exploitation de l’immeuble.


La caractéristique la plus fondamentale d'un bâtiment intelligent est que les systèmes de base qui s'y trouvent sont interconnectés. Ainsi, les compteurs d'eau, les pompes, les alarmes incendie, l'électricité, l'éclairage, etc. sont tous liés. C'est ce qui rend un bâtiment "intelligent", c'est-à-dire la capacité des systèmes qui le composent à communiquer entre eux.


Alors, comment les données d’exploitation d’un immeuble peuvent-elles être utilisées pour améliorer le confort des utilisateurs ?

Quelles sont les problématiques liées à la sécurité des données récoltées ?


Ingrid Nappi, Grigor Hadjiev et les étudiants de la Chaire Immobilier et Développement durable vous donnent des éléments de réponse dans ce podcast de "Des chiffres et des mots, déchiffrez l'immo" !

A (ré)écouter en cliquant ici !

7. La RSE

Invitée : Lucie Piard

Consultante Immobilier et villes durables chez Green Affair


Etudiants : Yassine Ben Moussa, César Bonnin et Abla El Fassi

La RSE est aujourd’hui divisée en trois principaux volets:

• Les enjeux environnementaux

• Les enjeux sociaux

• Les enjeux sociétaux et économiques

Mais de quoi parle-t-on exactement?


Il n’est pas sans oublier que l’immobilier constitue un poids lourd de l’économie française. Le secteur emploie 2,1 millions de personnes et représente 11 % du PIB national et 20 % en comptant le BTP. Il s’agit donc incontestablement d’un secteur stratégique pour la RSE.


Aujourd’hui, les entreprises surveillent particulièrement leur consommation énergétique et leur empreinte carbone suite aux objectifs de réduction échelonnés entre les années 2030, 2040 et 2050. Les entreprises sont-elles prêtent à relever le défi ? Pourraient-elles en faire plus ? Quels sont leurs motivateurs aujourd’hui ?

Plusieurs problématiques relient l’immobilier à la RSE.


Comment l’immobilier constitue-t-il un vecteur positif pour la RSE ? Comment les entreprises contribuent-elles à la RSE à travers leurs actions personnelles ?

Comment la RSE permet-elle de valoriser les actifs immobiliers ?


Ingrid Nappi, Lucie Piard et les étudiants de la Chaire Immobilier et Développement durable vous donnent des éléments de réponse dans ce podcast de "Des chiffres et des mots, déchiffrez l'immo" !

A (ré)écouter en cliquant ici !

8. Le Grand Paris

Invitée : Virginie Leroy

Directeur Général Adjoint Aménagement et Grands Projets Urbains & Directeur de Département Bureaux

chez Vinci Immobilier


Etudiants : Benjamin Cucurella, Agathe Morel et Clément Ramis

Le Grand Paris est aujourd’hui le projet urbain phare de la capitale et concentre de nombreux enjeux multiformes, concernant à la fois les sphères économiques et sociales mais aussi politiques et environnementales.

Plusieurs problématiques de gestion urbaine se posent alors, avec en première ligne celles concernant l’emploi, les transports, le logement, l’éducation et la formation ou encore la mixité sociale.


La question de l’immobilier est donc d’autant plus prégnante puisque certains projets d’aménagement ou de développement urbain concernent des zones difficiles d’accès et pouvant de prime abord ne pas être assez attractives pour les investissements privés.


Quels seront les effets sur la métropole, et sont-ils réellement anticipables ? Comment accompagner cette densification et intensification urbaine tout en en fluidifiant les flux ? L’horizon de ce projet, à long voire très long terme, rend en effet son analyse plus complexe.


Ingrid Nappi, Virginie Leroy et les étudiants de la Chaire Immobilier et Développement durable tentent dans ce podcast de "Des chiffres et des mots, déchiffrez l'immo !" d'aborder les principaux aspects du Grand Paris et notamment la question de la gouvernance, le développement des transports, la problématique de la réversibilité, l’enjeu de l’aménagement et de l’habitat social, les impacts environnementaux, le désenclavement des zones urbaines sensibles, etc.


A (ré)écouter en cliquant ici !

9. Les SIIC

Invité : Antoine Frey

PDG de Frey


Etudiants : Jacques Lacour, Logan Martinelli et Gauthier Rat

Nous allons parler aujourd’hui des ​SIIC, les Sociétés d’Investissement Immobilier Cotées.

C’est avec la loi du 30 décembre 2002 que le statut de SIIC est créé. Ce statut est à destination des sociétés immobilières d’un capital d’au moins 15 M€ dont l’objet social est l’acquisition ou la construction d’immeubles en vue de leur location. Le statut repose sur la transparence fiscale et l’exonération d'impôts sur les sociétés à condition de distribuer aux actionnaires 85% des bénéfices en provenance des locations des immeubles et de 50% des plus-values immobilières.

Aujourd’hui, les grandes foncières cotées sont spécialisées en immobilier tertiaire, c'est le cas de Frey avec ses centres commerciaux de plein air.


Les SIIC participent activement au développement de la ville. Mais comment ces acteurs arrivent-ils à se financer ?

Comment être à la fois un acteur de la ville sur des projets structurants de longue durée et être aussi déterminé pas les aléas des marchés financiers ? ​Comment les SIIC arrivent à jongler entre deux temporalités différentes ?

Comment les SIIC font-elles face aux nouveaux besoins du commerce dans un environnement concurrentiel très marqué (e-commerce) ? Peut-on frontalement opposer le e-commerce et le commerce traditionnel ?


Autant de questions auxquelles tentent de répondre Ingrid Nappi, Antoine Frey et les étudiants de la Chaire Immobilier et Développement durable dans ce podcast de "Des chiffres et des mots, déchiffrez l'immo !" .


A (ré)écouter en cliquant ici !

10. La métropolisation

Invité : Franck Lirzin

Directeur exécutif résidentiel chez Gecina


Etudiants : Jacques Lacour, Logan Martinelli et Gauthier Rat

Pour commencer, il convient de bien définir ce que représente la “métropolisation”. Du ​grec ​“meter polis” qui signifie "ville-mère" en ​français​, l'étymologie du mot introduit assez fidèlement le concept. Il s’agit plus précisément du processus de renforcement et de développement des ensembles urbains de grandes tailles conduisant à une concentration accrue des hommes et des activités.

Dès 1963, la DATAR (Délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale) identifie 8 métropoles d’équilibres dans le but de​ contrebalancer l'hyper centralisation parisienne. Depuis le 1er janvier 2018, nous comptons 22 métropoles françaises avec en tête la métropole du Grand Paris (7 millions d’habitants d’après la FNAU), la métropole Aix-Marseille-Provence (1,9 millions d’habitants) et en troisième position la métropole de Lyon ( 1,4 millions d’habitants).

Plusieurs facteurs principaux permettent d’expliquer le développement de la métropolisation :

● La mobilité avec la révolution des transports individuels et la diversité croissante des emplois qui poussent les populations à s’installer en ville ;

● La mondialisation et le besoin de connexions internationales favorisant le développement de plateformes multimodales ;

● La montée des secteurs du tertiaire et des services, synonyme de bassin d’emplois sur les territoires métropolitains, au détriment des espaces ruraux ;

● Les prix de l'immobilier jouant un rôle de balancier entre les métropoles.

Parmi les conséquences de la métropolisation, on retrouve la redéfinition des espaces au sein des villes et l’extension du territoire urbain, principales causes de la fracture rural/urbain et des déséquilibres territoriaux qui en découlent.


Alors, qu'est ce qui fait l'attractivité d'une métropole ? Comment les grandes métropoles régionales tirent leur épingle du jeu ?


Voici les questions auxquelles tentent de répondre Ingrid Nappi, Franck Lirzin et les étudiants de la Chaire Immobilier et Développement durable dans ce podcast de "Des chiffres et des mots, déchiffrez l'immo !" .


A (ré)écouter en cliquant ici !